Gourmand, Gourmande,

Déjà d'entrée de jeu, je te le dis, je ne suis pas satisfait de mes photos, il aurait fallu un trépied, mais au restaurant, ça l'air fou. C'est dit.

Suite à une randonnée au mont Chauve en préparation du futur voyage au Népal, mon oncle a réservé dans un restaurant à quelques minutes de la montagne afin de parler du périple.

Situé entre une petite station-service et un restaurant déjeuner (qui ma foi, est assez ordinaire pour y avoir déjà été), on ne soupçonne nullement qu'il existe un excellent restaurant. Un apportez votre vin en plus.

Et les centaines de fois que j'ai passé devant sans m'en rendre compte, les dizaines de fois que je suis arrêté à cette station-service, la fois du déjeuner...

Et pourtant, déjà plus de 8 ans que ce resto existe.

Tout d'abord, l'ambiance. Très calme, endroit tamisé, décor multiethnique, mais sobre et sans fla-fla. Idem pour la musique, discrète, elle aussi multiethnique. On compte environ 40 places, réservation obligée, surtout pour le samedi.

Il va donc de soi que la cuisine a aussi des influences multiculturelles.

Il est très facile de résumer le tout en peu de mots, moi, qui a goûté à tous les plats qui étaient sur la table : tout était excellent !

Mais voici en détails ce que j'ai goûté :

  • En entrée, poêlée de foie gras aux figues et fleur de sel. Le mix est simplement sublime avec ce croquant du sel. J'aurais pris le foie grand encore un peu plus saisi dans la poêle, mais ça, c'est hyper personnel.
  • Crème de poireaux et pommes, le potage du jour. On peut presque voir un oiseau dans l'assiette. Était-ce voulu ? C'était le même dessin dans le bol de mon voisin, mais l'assiette m'a été présenté en l'envers, de là le doute. Quoi qu'il en soit, le potage était excellent, rappelant la vichyssoise.
  • En plat de résistance : l'effiloché de sanglier confit aux canneberges et abricots avec un gratin dauphinois. Trop bon, les saveurs sont extraordinaires. D'ailleurs ce plat ressemble beaucoup à d'excellentes tajines marocaines.
  • en piquant dans l'assiette des autres :
    • Magret de canard aux 7 épices libanaises. C'est probablement ce qu'il y avait de meilleur sur la table.
    • Poêlée de pétoncles au chipotlé-limette. Une cuisson parfaite, saveurs sublimes.
    • J'ai goûté aussi à des rognons. Loin d'être fanatique de la chose, on dit que c'est une des spécialités de la maison, et c'est vrai, c'était très bon (reste que je ne suis quand même pas fan).

Je n'ai pas pris de dessert, je n'avais plus faim.

Naturellement, étant donné que j'ai commandé quasi les trucs les plus chers, ma facture était d'environ de 62 $ avec les taxes (ce qui est extrêmement bien en tenant compte du foie gras et du sangler). Mais pour mon oncle et ma tante, il en a coûté 82$, taxes et pourboires inclus.

N'oublie pas que c'est un apportez votre vin !

 

restaurant-la-causerie-1

restaurant-la-causerie-2

restaurant-la-causerie-3

restaurant-la-causerie-4

 

Où ?

2261, chemin du Parc
Orford, Qc
J1X 7A2


Agrandir le plan

Site : http://restolacauserie.com

Articles intéressants

Truffes au chocolat blanc, amandes et lavande
Des jolies mignardises aux parfums de Provence : truffes au chocolat blanc, amandes et lavande !
Gâteau choco-mousse comme chez St-Hubert
Un site plein de recettes secrètes de différents restaurants au Québec, dont le gâteau choco-mousse de la rôtisserie St-Hubert !
Séjour à Québec 2e partie - Restaurant Le Patriarche
Le meilleur restaurant de ma vie ! Le Patriarche !

Aucun commentaire

Ajouter un Commentaire